La Franco Fierté change de dimension

La Franco Fierté change de dimension, et vous invite à son lancement.

Toronto, le 28 mai 2015

FrancoQueer, organisme représentant les personnes LGBTQIA francophones, est fier de vous présenter les têtes d’affiches de la cinquième édition de son festival Franco-Fierté. est fière de vous présenter ses têtes d’affiche pour sa cinquième édition.

Cette année, l’ensemble de la francophonie de l’Ontario célèbre le 400ème anniversaire de sa présence. La Franco Fierté n’est pas en reste, et se joint joyeusement à la ribambelle d’évènements qui marquent cette célébration.

Pour sa cinquième édition, la Franco Fierté change de dimension, en prenant une place encore plus importante dans le monde culturel francophone, et dans le paysage queer de Toronto. Pour nous faire franchir ce cap, nous avons fait appel à une étoile et à … une bitch.

Juliette Greco fait partie de ses rares artistes qu’on ne présente pas. Égérie suprême, elle a servi de muse à Boris Vian, a personnifié l’esprit de Saint-Germain des Prés, a découvert Gainsbourg, et a fasciné plusieurs générations d’auteurs, de Brel à Miossec, de Ferré à Benjamin Biolay. Sa voix fumée est inoubliable, son élégance évidente et lumineuse. Elle fait à la Franco Fierté l’honneur d’accorder une étape torontoise à sa tournée d’adieu.

Mado Lamotte, la «bitch du Québec », c’est autre chose. On ne la présente pas non plus. D’abord, parce qu’elle est la Drag Queen la plus célèbre du Canada, et surtout, parce qu’elle se présente si bien elle-même : « Chus pas il, chus pas elle, chus ça ! Ch’une chose ! » ou encore « Je suis pas personnificatrice féminine. Je suis trop laide. Je suis une dragqueen ». Mais derrière la clownerie de Mado Lamotte, il y a un véritable travail artistique, et une profondeur parfois insoupçonnée.

En plus de ces deux têtes d’affiches, la Franco Fierté vous propose toute une programmation à découvrir à l’occasion de son lancement.